Les vacances d'Un café, l'édition !

Fidèle à sa stratégie commerciale agressive, Un café, l'édition ! ne recule devant rien pour vendre des livres et se faire connaître. Pas même devant 1000 m de dénivelé ou quelques petits névés de rien du tout.

Ainsi donc, le 15 août dernier, Antoine Poupart et Geoffroy Rubbino sont montés au refuge de Migouélou dans les Hautes Pyrénées, 2285 m d'altitude, pour présenter leur projet aux montagnards. Eux aussi doivent avoir accès à la culture.

Quelques ânes et porteurs népalais ont été embauchés

pour l'occasion afin de transporter les cartons de BD.

Le lac de Migouélou Le refuge, plein ce soir-là

La fameuse solitude du berger des montagnes

Ah, Montagne...! Dernier espace de liberté, de tranquillité, à l'abri du monde marchand et de toute publicité. Les promeneurs, randonneurs ou alpinistes qui viennent te saluer cherchent tous à partager avec toi quelques instants de quiétude hors du temps et de la société...

« Euh, dites-moi... Vous voulez pas venir acheter notre Bande Dessinée ?!

14,50 €... Et je vous fais une dédicace. Allez, soyez pas chiens...»

« Attendez, non, ne partez pas... 14,50 €, c'est pas cher...

Ca va vous plaire en plus... Venez, j'vous paie un café.»

Plus tard, dans la soirée, l'équipe de Jeudi 17 a proposé aux convives du refuge une petite animation BD. Après le repas, paf, au moment où ils étaient trop fatigués pour sortir de salle. Après une rapide présentation, Antoine a appris comment dessiner un Dodo le pigeon. Chaque personne avait une feuille et un crayon pour s'exercer. Car, ensuite, ce fut à eux de dessiner devant l'assemblée, partagée en deux équipes, dans le but de faire deviner quelques Dodos personnifiés (Dodo-Joconde, Dodo-De Funès, …). Ceux qui n'avaient pris que le coucher, sans le repas, regardaient par la fenêtre.

L'équipe victorieuse avait droit à une réduction de 1,50 € sur l'achat de la BD !

A la fin de ce grand jeu, Antoine et Geoffroy ont répondu aux questions diverses. Puis, ils ont fait le bilan (comptable, évidemment) de cette journée et sont partis se coucher (en réveillant tout le monde dans le dortoir, cela va de soi.).

Le lendemain, nos deux auteurs ont entamé leur descente le cœur et le sac légers. Quant aux ânes et porteurs népalais, ils ont dû être licenciés au réveil, faute de travail pour le retour.

Pour conclure leur périple, Antoine et Geoffroy ont eu une surprise qu'ils n'attendaient plus.

L'arrivée de Zam Steepa en taxi-hélico (avec un jour de retard

à la suite d'un malencontreux problème mécanique)

Prochain événement d'Un café l'édition ! : le 28 août à la plage de Mimazan pour une opération « Chichis, BD, boissons fraîches !!! ».

Un café, l'édition !

PS : Blague mise à part, un grand merci à l'équipe du refuge de Migouélou pour son accueil et sa bonne humeur. Ce fut un très bon moment grâce à tous ceux aussi qui se sont prêtés au jeu avec spontanéité, sympathie et curiosité. Merci à vous ! (exception faite, bien entendu, des deux-trois ronfleurs qui s'étaient sournoisement cachés dans le lot...)

Posts Récents